Il est l’Or de se transformer !

« le marché a 1000 milliards d’euros de potentiel de création de valeur d’ici à 2025 et on est bien décidés à en prendre un petit bout »

Depuis des mois on parle de transformation numérique, de transition digitale, de disruption, d’uberisation, d’économie on demand…
unnamed

Beaucoup de gros mots (buzzworld) qui ne servent pas à tout le monde. Car dans la plupart des cas la première étape de la transformation numérique correspond à la la rationalisation de son système d’information et  le partage agile des responsabilités dans la société. Un travail qui n’a pas encore été effectué dans toutes les entreprises.

Avez vous ?

1. un système de gestion client à jour => connaissance client / prospect
2. un process de vente éprouvé => animation commerciale multi canal
3. des indicateurs de performance => mesure de l’ensemble de l’activité via des cockpits
4. une gestion de projet / hiérarchisation plus horizontale => méthode agile
5. une communication transparente => sociale et engagée

Pour tout ceux qui n’ont pas intégré ces 5 points pas besoin de lire la suite :)

Pour les autres nous allons partager nos experimentACTIONS.
Depuis 2 ans nous vivons la transformation numérique sur nous et avec nos clients.

Nous nous interrogeons sur un phénomène qui s’immisce de plus en plus dans les conversations et qui inonde depuis quelques temps les médias spécialisés. Confère les couvertures de magazine « Changer ou mourir », « Où en êtes vous dans votre transition », « Il est temps de s’uberiser »…

Tous les jours il y a un nouveau manifeste, livre blanc et étude en tout genre.
Nous ne pensions pas que l’effet « transformation » prendrait autant et nous nous sommes même posé la question :

« C’est quoi cette F**** transition, de l’esbroufe ou une vraie rupture ? »

Pour nous la transformation numérique bouleverse les entreprises depuis l’avènement de l’informatique, l’arrivée d’Internet, le fonctionnement en réseau et l’usage du pair à pair. Le problème c’est que beaucoup de monde ont raté des chapitres ou des épisodes de la grande histoire des Internets.

On joue le jeu, on ne crache pas dans la soupe. On vit bien une vraie rupture qu’on a schématisé de cette manière.

 

Sans titre

La transformation numérique = (w)Technologie + (w)Homme + (p)Modèle économique

La technologie est au centre de tous les processus :

  • Elle est de plus en plus accessible
  • Elle évolue de manière exponentielle
  • Elle permet de rationaliser n’importe quel écosystème

Les Hommes ne se managent plus de la même manière :

  • Ils doivent s’adapter à la génération Y, et autres millennials… Le management doit s’horizontaliser et laisser à chacun un espace pour se révéler et s’épanouir.
  • Ils doivent changer de structure organisationnel, l’organisation industrielle en silo laisse la place à la méthode agile et à l’itération… Les projets se découpent et s’emboitent plus facilement.
  • Ils doivent  se servir du code de l’autre (open source) et nous prototypons à volonté (Impression 3D).
  • Ils doivent innover à plusieurs et de préférence en faisant appel à l’extérieur pour imaginer et concevoir les produits et services de demain (open innovation).

Les modèles économiques sont impactés par la technologie et les usages :

    • Google donne accès à l’ensemble des biens de consommation et de ce fait supprime l’ensemble des intermédiaires.
    • Facebook organise et forme les personnes à fonctionner en réseau, crée un nouveau statut social (e-reputation)
    • Bittorrent apprend les notions basiques du pair à pair.
    • Creative common permet de créer / gerer ses propres règles de droit d’auteur
    • Bitcoin propose un moyens de paiement sécurisé et decentralisé
    • Etc etc …

Grâce à ce socle, nous voyons apparaitre de nouvelle stratégie d’entreprise, incubation, rachat de start up, uberisation de service, développement de l’économie collaborative…

Les entreprises qui n’ont pas encore changé de cap, sont certainement en pleines réflexions.
A ces entreprises je leur dédie ces quelques mots.

Le plus dangereux est de rester immobile… Il faut apprendre à naviguer dans le brouillard… Il faut apprendre à tomber et se relever en permanence…Et si c’était mieux après !

 

.

 

Cannes 2014, Welcome To New York le dispositif #hackathon

welcome to new york

Ce matin j’ai décidé en me réveillant de faire un hackathon welcome to new york.

Important
Pour les cinéphiles, j’ai regardé en diagonale le film, je ne trouve pas que ce soit un chef d’œuvre mais il fait le boulot. Ce qui est très intéressant c’est l’expérience TransMedia mis en place par Wild Bunch. Si vous veniez pour une critique de cinéphile, ce n’est malheureusement pas mon travail.

Je recherche toujours le nombre de téléchargement du film Welcome To New York sur les plateformes VOD (itunes, mytf1 etc) ? Merci d’avance

En 10 points :

– J’ai lu sur mon flux d’infos la chronologie de l’histoire construite par Vincent MARAVAL / Abel Ferrara l http://www.lemonde.fr/festival-de-cannes/article/2014/05/16/dsk-ferrara-croisette-new-york-un-aller-retour-en-trois-ans_4419880_766360.html
– J’ai testé du coup la VOD sur iTunes 6,95 euros j’aurais pu aller chercher dans torrent mais j’ai décidé de vivre l’expérience d’un utilisateur lambda.
– Premier sentiment je me dis film non distribué en France qui sort en VOD, waouh Vincent Maraval jette un pavé dans la marre…
– Je regarde le film en branchant mes jouets de veille, j’ouvre mes comptes twitter, je fais un plan d’action.
– J’ai un objectif en 6 heures de travail, faire un dimanche à 1000 visites, mais surtout un clin d’œil à @Danceti la reine de la croisette <3
– Ah enfin le dialogue commence « la bouillabaisse c’est la partouze des poissons » j’adore !
– Je cherche des influenceurs pour trouver des idées, des alliés, y’a pas grand monde.
– Je vais sur Facebook et là des choses intéressantes, pas d’activité, pas de page fan, gestion catastrophique…Il y a du potentiel.
– c’est la fin du film, j’ai aimé le Happening comme dirait Gégé #DédéLaSaumur
– Ne pas perdre l’objectif les 1000 visiteurs, il va falloir se servir de twitter / facebook / allociné.

Après 6h de travail :
J’aurais du tout miser sur un BOT ;)

Les mass médias bouchent toutes les entrées. Grosso modo le monde et rue89 se battent contre tous les autres.

La création de trafic se fait sur la tonalité éditoriale et positionnement des mots clés suivants, Welcome to New York torrent streaming et malheureusement antisémite…
Même FDESOUCHE commence à chauffer la salle.

Je crois que les médias l’ont bien compris.

Mes objectifs sont atteints par contre wild bunch ne communique pas sur les chiffres, ni les résultats.

Merci, clôture du Hackathon

@nicolas2fr

Merci à cinefile pour son commentaire

J’ai vu le film également cette nuit, ravi de cette mise à disposition qui bouleverse un peu la donne de la distribution cinematographique française (et ça, rien que ça, ça fait du bien). Je suis surpris de voir que vous avez vu le film en tweetant, tentant de créer une page facebook….Est ce ainsi que l’on regarde et apprécie un film ? Mais soit..pourquoi pas… Ce qui me surprend le plus en réalité, c’est la somme d’articles qui ne traitent pas du matériau filmique mais cherche à le dézinguer sur des bases hypocrites (un sois disant antisémitisme, du sexe crûe -o mon dieu, du sexe ! quel scandale !-, la mise en relation fiction/réalité qui n’a pas lieu d’être : c’est un FILM !)…Quand à moi, j’ai tout simplement adoré ce film, un très grand ovni absluement incroyable au niveau de la gestion des ombres et lumières et de tout les éléments suggérés sur la psycho des personnages (les persos fictifs, pas réels…). Certaines scènes m’ont coupés le souffle par l’intelligence des dialogues et la finesse magistrale des acteurs : Jacqueline Bisset est incroyable, sublime et terriblement émouvante et juste. Depardieu est immense, hors norme (donc il sera détesté), il ne créve pas l’écran, il l’explose et le dynamite en finesse. Comment un corps si bourru et repoussant est-il capable de tant de sensibilité dans le visage ? C’est plus qu’un happening, c’est une performance…Ne pas le reconnaitre, c’est ne pas aimer le cinema selon moi…Quand à Abel Ferrara, il signe son plus beau film, le plus maitrisé, certaines scènes sont envoûtantes…Il y a un certain minimaliste qui tranche avec la richesse des dialogues, une gestion des lumières et des couleurs à tomber par terre, la première scéne de confrontation bisset/depardieu dans l’appartement est à ce titre une prouesse portée par des acteurs transcendants. Une autre scène, phénoménale est celle de l’instrospection de depardieu sur la terrasse, face aux buildings de manhattan, dément, fin, profond et magnifique…Les scènes de prison sont également superbes et minimales….Regarder ce film en pensant à DSK est la pire erreur à faire…Je suis terriblement attristé par l’accueil fait à ce film et ce qu’il révèle de l’état d’esprit Français actuel : aucun sens de la remise en question, cerveaux lobotomisés, aucun esprit d’analyse de l’objet filmique, à priori crétins sur Depardieu et que dire de ceux qui traite Ferrara de réal Has been ???? Oui, je suis triste…mes amis Français, où est votre esprit, pardon, votre ouverture d’esprit, votre sens critique, votre objectivité ???
J’ajouterais également que je suis outré et toujours attristé de voir les critiques des journalistes dans les grands quotidiens Français : une mécanique de dézinguage qui ne parle jamais du fond et de la forme, critiques creuses et tellement politiquement correct…oui, le journalisme Français est mort depuis longtemps…les critiques de cinema ne parlent pas de cinema…Tout cela est vraiment désolant…Regardez le film, c’est assurément un chef d’oeuvre tel que trés trés peu de réals Français seraient capable de mettre en scène…bravo à toute l’équipe…

Page fan officielle https://www.facebook.com/welcometonewyorkmovie
Dernières critiques Allociné

Recherche Assistant(e) Druide Digital

Recherche Assistant Druide
Je recherche un assistant(e) druide digital, profil 4×4 maitrise philosophie internet, dev open bidouille, écriture et surtout une grande ouverture d’esprit.
En 3 mots clés #Peps #Cu(riosité+lot) #Organisation
Les missions sont diverses, variées et souvent stratégiques.
Format du poste CDI CDD FREELANCE STAGE (c’est ouvert) 1 an minimum, 2 ans conseillés, 3 ans idéal pour obtenir le diplôme.
Pour accepter un candidat, les druides commencent par lui faire passer des épreuves.
Pour les réussir, il faut normalement avoir 4 en curiosité (aimer ouvrir les yeux) et débrouillardise (hacker), et 2 en survie (vivre à côté d’un druide c’est des fois compliqué).
De plus, il est nécessaire d’avoir des pouvoirs magiques, même s’ils n’ont pas encore été développer.
Après avoir réussi ces épreuves, le candidat est élevé au rang d’initié et il peut ainsi accompagner le druide digital.
Le mentor d’un initié va lui apprendre de nombreuses choses sur l’Internet, et l’aider à développer ses pouvoirs magiques.
Lorsque l’initié atteint 7 en curiosité et débrouillardise, 6 en survie et 4 en méthodologie, il peut prétendre au titre de druide. Le poste est à pourvoir dans l’entreprise agile 50A Merci de partager !
Pour me contacter n’hesitez pas à utiliser des ruses.