iPlace : de l’intelligence à la pratique

Depuis 18 mois l’agence hybride 50A développe un programme de R&D, iBrain. Ce cerveau sémantique allie de la donnée, de la data, et essaye de comprendre ces informations pour nous proposer des activités. Un des objectifs est donc de capter, consolider et analyser les flux issus des réseaux sociaux pour en extraire de nouvelles informations, et tenter décloisonner toutes les communautés auxquelles nous sommes attachées. Dans ce contexte, iPlace montre un premier usage des résultats de ces recherches.

L’application a été créée à partir d’un besoin : « sortir mais de manière intelligente, et mutualiser les contacts », tâche compliquée lorsque tu as un réseau de 600 à 700 personnes. Le principe : relayer les bons plans et les amis virtuels. iPlace est un assistant personnel intelligent lifestyle. Un coup de « shake » et l’application propose un programme journalier.

A la différence des autres applications de géolocalisation basées sur un push, iPlace est un concept innovant. Constituée en algorithme, l’application propose un parcours dynamique. iPlace s’appuie sur une louche de données collectées sur les réseaux sociaux tels que Foursquare ou Facebook, une pincée d’informations issues de Google local Business, une bonne dose d’Api Event. Mais comment l’application apporte t’elle ces informations ? iPlace ce n’est pas juste « je vois ce que mes amis ont fait et apprécié » mais c’est « en fonction de mes centres d’intérêts/endroits » : l’application suggère de nouveaux endroits, elle nous offre du sur-mesure.

Le but n’est pas que la machine prenne le pas sur nous, mais qu’elle nous suggère des pistes pour aller au-delà de la géolocalisation. La finalité serait qu’en fonction de mes émotions (envie, santé, objectifs), iPlace me propose des activités ou des lieux propices à mes attentes.

Notre « couveuse », la R&D, donne naissance à des prototypes. Si ces derniers répondent aux attentes du marché, alors le département se transformera en start-up.

iPlace